Une ressource locale, propre et soutenable.

Notre chataignier

Le chataignier (Castanea sativa) est un arbre à feuilles caduques, typique de l’Europe méridionale, que l’on trouve aussi en Afrique du nord et en Asie mineure. En Italie, les forets de chataigniers recouvrent environ 788.000 ha, le 9%  de la superficie  forestière nazionale. Le Piémont est la région italienne qui possède la plupart des forets de chataigniers: 170.000 ha, le 21% de toutes les forets de chataigniers d’Italie. Le chataignier, auparavant moins répandu qu’à présent dans certaines régions du territoire, a toujours été, déjà sous l’Empire Romain, cultivé et  planté en grandes quantités dans les vallées alpines. Cette plante a représenté un élément vital pour les populations de montagne, qui, jusqu’à quelques dizaines d’années, l’ont  utilisée, soit pour la qualité des fruits dont on obtient la farine, soit pour le bois en soi.

Pourquoi est-il important de valoriser cet arbre?

Le chataignier, comme il a été décrit auparavant, très répandu sur le territoire piémontais, est de nos jours principalement utilisé par les filières du bois-énergie (bois de chauffage et plaquettes forestières pour alimenter cheminées, poeles et chaudières à biomasse), et du tannin pour le ttannage des peaux. Ces niches de marché, quoi qu’il en soit intéressantes, pourraient etre associées à d’autres productions avec une plus-value plus importante, permettant ainsi d’augmenter, d’une part la valeur des forets et la possibilité d’un gain majeur à ceux qui, en amont de la filière, gère et utilise les forets, et d’autre part, en aval de la filière,  au secteur des produits manufacturés. En effet, le chataignier sert à  des  productions de qualité et de  valeur, comme par exemple les parquets, les meubles, les équipements pour les parcs et jardins publics, les poteaux ,  et piquets pour les vignobles et poutres de charpentes etc…
Il est fondamental de garantir ces niches de marché du bois local pour la sauvegarde et l’entretien du territoire, depuis  longtemps oubliés, cela du au  dépeuplement des zones rurales, causant de graves problèmes idrogéologiques, entrainant des conséquences catastrophiques dans les vallées. De plus, en utilisant le bois local, on pourrait contribuer à augmenter et garder sur le territoire les gaz à effet de serre (GES) , comme le Co2, et à diminuer les couts énergétiques et ambientaux des transports du bois venant d’autres regions.

Informations obtenues sur: www.rivistasherwood.it

Caractéristiques du bois et ses multiples utilisations

Le bois de chataignier est très aprécié car sa principale caratéristique est sa forte résistance à la dégradation naturelle et à l’humidité. Grace à ses bonnes caractéristiques technologiques, à son bel aspect et  sa durabilité, le chataignier est considéré pour son utilisation, comme l’espèce  arborescente italienne  la plus universelle et polyvalente.
 Il est particulièrement aprécié comme matériau de construction: poutres, planchers, chevrons et parquets. Ses ravissantes veines donnent  aux pièces une ambiance chaleureuse et rustique.
Sa résistance à la dégradation naturelle et à l’humidité  le rende très utile à la construction de mobilier de jardin: jardinières, bancs, tables, tonnelles, paniers, tableaux d’affichage, zones écologiques et palissades. La bonne tenue dans le terrain, l’élasticitè et la résistance aux coups accidentels font de ce bois un matériau idéal  à la production de poteaux écorçés, très utilisés dans la construction, dans le génie naturaliste,  les vignobles et  les champs d’arbres fruitiers.

Demandez à l'expert

Écrivez à notre expert de poser des questions relatives à notre entreprise ou notre secteur.

écrire l'expert

Catalogues

Téléchargez nos derniers catalogues au format numérique.

Area Download